-recherche avancée

Exclusion des TIC

De la fracture numérique à l’inclusion sociale

La lutte contre l’exclusion passe par l’e-inclusion

Article publié dans : La lettre emerit n°39

Date : deuxième trimestre 2004

Auteur : non indiqué

Résumé : le développement de la société de l’information va-t-il réduire ou renforcer les inégalités sociales et culturelles ? Les services en ligne et le potentiel des TIC peuvent-ils être mis au service de politiques favorisant l’inclusion sociale ? Cet article présente ce que l’on entend par e-inclusion (l’inclusion numérique). L’inclusion n’est pas seulement le contraire de l’exclusion. Le processus d’inclusion sociale comporte trois dimensions indissociables : surmonter les obstacles dues aux inégalités pour éviter l’exclusion ; exploiter les opportunités offertes par l’objectif sociétal à atteindre, de façon à réduire les inégalités existantes et améliorer la qualité de vie ; favoriser l’implication dans les transformations sociales ; améliorer l’expression individuelle et collective, l’engagement citoyen et la participation démocratique. Le processus social d’e-inclusion doit incorporer ces trois dimensions : réduire la fracture numérique, exploiter les opportunités numériques, favoriser l’implication et l’expression de tous dans la société de l’information. Au niveau européen, les travaux du groupe d’experts ESDIS ont montré que la prévention de l’exclusion numérique nécessite des mesures politiques dans trois domaines : l’alphabétisation numérique pour tous ; l’abaissement des barrières techniques et économiques pour l’accès à Internet ; le développement de compétences appropriées à un usage efficace des services en ligne. Internet offre aussi de nouvelles possibilités de création de lien social.

Posté le 3 mai 2006 par EComtat