-recherche avancée

Apprentissage et maîtrise des TIC

Informatique : l’Europe des nuls, c’est la nôtre !

Bruxelles a évalué les compétences en informatique des Européens

Sources : ZDNet.fr/republié dans l’Entreprise.com

Date : 28/06/06

Résumé : Selon une étude d’Eurostat (l’agence de statistiques de la Commission européenne), portant sur le niveau de compétences des Européens en informatique, 37% des habitants de l’Union européenne âgés de 16 à 74 ans n’avaient aucune connaissances de base en informatique en 2005. Eurostat a établi un questionnaire concernant les 6 aptitudes suivantes : utilisation de la souris pour lancer des programmes, copie ou déplacement de fichiers ou de répertoires, utilisation des fonctions copier-coller, utilisation des formules arithmétiques dans un tableur, compression de fichiers, et enfin écriture d’un programme informatique. Il ressort de cette enquête que 15% des Européens savent au moins utiliser la souris, 26% ont un niveau moyen et seulement 22% sont des experts. Les résultats diffèrent selon le pays, l’âge ou le niveau d’études. La plus forte proportion de personnes sans connaissances informatiques - 65% - se trouve en Grèce. On trouve ensuite l’Italie (59%), la Hongrie (57%), le Portugal (54% chacun) ou la Lituanie (53%). Les pays nordiques tels que le Danemark (10%), la Suède (11%) et la Norvège (10%) présentent en revanche la part la plus faible d’habitants sans connaissances de base en informatique. Outre les pays, l’étude note une forte disparité entre les âges ou le niveau d’instruction. Ainsi, 65% des personnes âgées de 55 à 64 ans ne savent pas se servir d’un ordinateur. Par ailleurs, 57% des personnes n’ayant pas le niveau de l’enseignement secondaire n’ont jamais utilisé un ordinateur, contre 25 % et 8 % pour les niveaux d’instruction moyen et élevé. De même, « le pourcentage de chômeurs ne possédant aucune connaissances en informatique atteint 39%. Il convient de souligner l’absence de la France dans ces statistiques. Chaque pays peut participer à cette enquête mise en place depuis 2004 sur la base du volontariat. La France n’a pas souhaité y participer, indique-t-on chez Eurostat. Elle y sera cependant obligée pour l’étude 2006 en vertu d’un règlement européen de juillet 2005

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 30 juin 2006 par EComtat