-recherche avancée

Publics éloignés

Internet à deux vitesses – la suite de l’article "Cyber-monde en Cybérie"

Internet et inégalités

Source : Jean-Pierre Cloutier : le blogue - blog Cyberie

Date : 10/06/06

Résumé : Jean-Pierre Cloutier indique sur son blog que la menace d’un Internet à deux vitesses se précise. Après une journée de débats et malgré le lobbying de Google, Amazon, eBay, la chambre des représentants du Parlement américain vient de rejeter, à 269 voix contre 152, un amendement démocrate de la loi COPE (Communications Opportunity, Promotion, and Enhancement) visant à défendre le concept de "neutralité du net". En vertu de cette loi, il serait permis aux opérateurs des dorsales de transmission de données de mettre en place une infrastructure double, soit des voies rapides payantes pour certains contenus, puis des voies « ordinaires » pour le reste. Il reste une seule possibilité d’éviter cette fracture des services, soit que le Sénat qui doit se pencher sur ce projet de loi rejette la séparation des services, ce qui n’est pas acquis. Ces dispositions législatives pour permettre un service à deux vitesses ont été suggérées par de grands opérateurs comme AT&T, Bell South et Verizon Communications qui souhaitent offrir des services à très large bande à des entreprises prête à verser une « prime vitesse », ce qui disent-ils leur permettrait un meilleur rendement sur le capital investi et pourrait en bout de ligne signifier des baisses de tarifs pour les usagers ordinaires, mais ces arguments contredisent un des principes fondateurs du réseau, l’universalité du service. Il importe de connaître le fonctionnement de la transmission de données dans Internet pour comprendre les enjeux. Les contenus transmis dans Internet sont découpés en paquets qui sont acheminés individuellement, peuvent emprunter des routes différentes, et sont ensuite réassemblés à leur point de destination. On peut se brancher à Internet par ligne commutée, pas ligne numérique à paire asymétrique (LNPS ou en anglais digital subscriber ligne, DSL), par câble, par satellite, à des débits de connexion différents et à des tarifs différents. Mais pour ce qui est des contenus qui circulent dans Internet, il n’y a aucune discrimination. Et c’est justement cette universalité du service qui est menacée car les opérateurs de grandes dorsales peuvent identifier différentes catégories de paquets véhiculés sur leurs réseaux, et attribuer une certaine priorité à certains paquets au détriment d’autres. Des groupes d’utilisateurs se sont formés pour dénoncer la tentative des opérateurs de dorsales de fractionner Internet et exercer des pressions sur les élus, notamment Save the Internet et It’s Our Net. Pour sa part, la fondatrice du site de vente en ligne eBay, Meg Whitman, invite les millions d’inscrits à ce site à écrire aux députés et sénateurs étasuniens pour se faire entendre

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 13 juin 2006 par EComtat