-recherche avancée

Pays en développement et diffusion des TIC

L’Internet, un vecteur essentiel pour le développement individuel et communautaire

Le fossé numérique cesse de se creuser entre le Nord et le Sud

Source : Le Matin

Date : 26/06/06

Résumé : Le fossé numérique cesse de se creuser entre le nord et le sud. Toutefois, il reste des millions de personnes – notamment sur le continent africain - qui ne sont toujours pas connectées à la société de l’information. Il s’agit de sensibiliser les Etats africains pour qu’ils s’impliquent davantage dans une diffusion croissante de l’Internet auprès du grand public et de sensibiliser les instances nationales et régionales aux enjeux de la gouvernance de l’Internet. L’Internet doit être perçu par les Etats comme un vecteur essentiel pour le développement individuel et communautaire. La régulation doit être basée sur le principe d’intégrer cet outil dans la structure du service universel, au même titre que le téléphone et le courrier. En ce qui concerne le Maroc, le Royaume qui a adhéré presque spontanément aux NTIC, semble aujourd’hui convaincu que seule une intégration à ces technologies lui offrirait la chance de s’insérer dans la dynamique mondiale de la compétitivité et du savoir. Le gouvernement marocain a pris des mesures pour promouvoir les TIC en collaboration avec l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). Il a mis en place la stratégie e-Maroc, ainsi que la mise en œuvre d’un programme baptisé "Génie" qui prévoit l’équipement de 8.500 établissements scolaires de salles multimédia, le lancement en octobre 2005 du processus de libéralisation de ce secteur et l’adoption du projet de loi relatif à la signature électronique

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 30 juin 2006 par EComtat