-recherche avancée

Couverture et accessibilité

La fracture numérique en Europe

Les enjeux économiques et sociaux au regard d’une Europe de la connaissance

Auteurs : P. Cohendet, L. Stojak

Source : Article paru dans Futuribles n°305

Date : février 2005

Résumé : Les années 1990 ont marqué l’avènement de « l’ère numérique » dans la plupart des sociétés développées. Si les TIC sont porteuses de modernité et d’espoirs dans un grand nombre de domaines (communication, éducation, médecine ...), elles laissent aussi un grand nombre de citoyens en marge de cette évolution. La société de l’information a, en effet, ces laissés-pour-compte en Europe et cette fracture numérique pourrait s’aggraver si rien n’est fait pour y remédier. Dans une première partie, les auteurs définissent cette fracture numérique. Ils distinguent l’approche technologique (l’inégalité d’accès est mesurée par le nombre d’utilisateurs) de l’approche socio-économique (qui englobe l’approche technologique, mais tient aussi compte de la capacité financière d’acheter des produits dérivés des TIC et du niveau de compétences des individus dans l’utilisation des TIC). Les auteurs proposent ensuite un découpage de la société en catégories selon leur potentialité d’accès aux TIC. Ils distinguent des catégories d’utilisateurs et de non utilisateurs d’Internet (les « have » versus les « have not ») faisant état des inégalités sociales, géographiques et des effets liés à l’âge dans la diffusion des TIC. Ils montrent que, au fur et à mesure que les possibilités de connexion à Internet vont augmenter et que les prix vont diminuer, la diffusion des TIC va progresser dans la société, mais pas à la même vitesse selon les catégories précédemment établies. On s’oriente alors vers une société duale à deux vitesses. Dans une seconde partie, les auteurs montrent en quoi réduire la fracture numérique constitue un enjeu crucial pour l’avenir de l’Europe. La réduction de cette fracture vise à éviter que ne s’élargisse le fossé entre anciens et nouveaux Etats membres de l’Union européenne et plus généralement entre les zones dynamiques et densément peuplées et les territoires enclavés et isolés de l’espace européen. Le vieillissement annoncé de la population européenne rend aussi urgent la réduction de la fracture numérique. L’objectif affiché de l’UE de devenir l’économie de la connaissance la plus compétitive du monde passe aussi par le développement du numérique. Dans une troisième partie, les auteurs proposent une série de mesures politiques visant à réduire la fracture numérique. Ils préconisent la généralisation de l’apprentissage des TIC à l’ensemble de la société européenne, l’aménagement numérique du territoire européen (encourager le développement d’infrastructures modernes de communication) et la mise en place d’une service universel d’accès à Internet haut débit quel que soit le lieu de vie des Européens.

Posté le 13 avril 2006 par EComtat