-recherche avancée

Logiciels libres

Le Web 2.0 expliqué simplement

Par Louis Naugès

Source : Blog de Louis Naugès

Auteur : Louis Naugès

Date : 13/05/06

Résumé : Louis Naugès, président-fondateur de Microcost, propose sur son blog une explication du Web 2.0 et des applications qu’il permet. Il distingue quatre dimensions d’analyse des spécificités du Web 2.0 : la dimension humaine, technique, l’offre et la dimension financière. La dimension humaine du Web 2.0 est de loin la plus importante. Dans le Web 1.0, l’internaute était « consommateur » d’information et de pages Web. Il était en quelque sorte « passif ». Le Web 2.0 lui donne la parole avec les Wikis, les blogs, les podcasts, les vblogs et lui permet de devenir acteur du Web. Des millions d’internautes peuvent ainsi désormais partager ou échanger leurs idées, leurs vidéos, leurs photos sur la toile. La seconde dimension du Web 2.0 est la dimension technique. Les outils disponibles aujourd’hui permettent de construire des services Web 2.0 universels, accessibles pour tous, avec une qualité de présentation et une ergonomie de haute qualité. La troisième dimension est l’offre au niveau du fournisseur. Chaque nouvelle génération de solutions informatiques crée des mutations et des opportunités pour les fournisseurs. Une grande mutation est la fin, proche, de la vente de licences de logiciels. Les services proposés le seront soit gratuitement, soit sous forme de souscription flexible. L’évolution va être aussi marquée par le retour à des solutions rationnelles. On privilégiera des solutions qui vont à l’essentiel rapidement et simplement (qui sont aussi capables d’évoluer) et qui proposent des services adaptés sans jamais aller dans l’inflation fonctionnelle. Enfin la quatrième dimension est la dimension financière. Les solutions et services du Web 2.0 permettent de réduire fortement et rapidement les coûts informatiques (Skype, Typepad, Thunderbird, Firfox etc). Le Web 2.0 est donc amené à devenir rapidement la plateforme informatique dominante pour les entreprises et les particuliers

Posté le 17 mai 2006 par EComtat