-recherche avancée

Publics éloignés

Les aînés sont-ils du mauvais côté de la fracture numérique ?

Le vieillissement : une entrave ou un "nouvel Eldorado" pour la diffusion des TIC

Article publié dans : La lettre emerit n°37

Date : quatrième trimestre 2003

Auteur : non indiqué

Résumé : l’attitude des personnes âgées à l’égard des TIC constitue un enjeu. L’expansion d’Internet fait craindre une fracture numérique entre les générations (les jeunes « branchés » contre les aînés « déconnectés »). Les données brutes montrent que le pourcentage d’utilisateurs d’Internet décroît avec l’âge. Parmi les utilisateurs réguliers d’Internet âgés de plus de 60 ans, on retrouve plus d’hommes que de femmes. Les personnes âgées encore en activités utilisent aussi plus souvent les TIC. Le niveau d’éducation est une variable fortement prédictive de l’utilisation d’Internet chez les personnes âgées. Ces variables permettent de mettre en évidence des hypothèses explicatives. On constate le rôle central de l’environnement professionnel dans l’appropriation d’Internet. L’âge est aussi un facteur déterminant. Les quinquagénaires d’aujourd’hui ont été familiarisés très jeunes dans leur univers professionnel avec les TIC. Ils sont impliqués depuis une vingtaine d’années dans la diffusion des TIC dans la vie professionnelle. La diffusion d’Internet se situe pour eux dans la continuité des changements technologiques auxquels ils ont appris à s’adapter. Les septuagénaires, en revanche, ont très peu travaillé dans un univers professionnel marqué par les TIC. Ils ont pour la plupart pris leur retraite au moment où les TIC faisaient leur entrée dans le monde du travail. Pour autant les ressources financières et cognitives peuvent corriger ce facteur âge. Une équipe de chercheurs de Namur (Belgique) s’est intéressée à la diversité des usages des TIC et aux modes d’appropriation des TIC par les aînés. Il ressort de cette étude que la balance entre utilité et complexité est décisive pour la diffusion des TIC chez les aînés. L’utilité attendue ou mesurée de l’ordinateur et d’Internet n’est pas à la mesure de la complexité de ces technologies et cela reste un obstacle majeur à la diffusion des TIC. Néanmoins, plusieurs facteurs peuvent aider à franchir ces obstacles : l’expérience acquise dans le travail ou dans les loisirs, le réseau des amis ou l’aide des enfants. Trois types d’applications des TIC concernent directement les plus de 50 ans : les services accessibles sur Internet (informations diverses, communication, transactions commerciales), l’application des TIC dans le domaine de la santé des personnes âgées (téléalarme, télémédecine …), la technologie destinée à pallier les handicaps (auditifs, visuels). Internet peut aussi offrir de nouvelles formes de sociabilité pour les aînés et proposer des loisirs (consultation des sites sur le Web en fonction de ses hobbies)

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 16 mai 2006 par EComtat