-recherche avancée

Pays en développement et diffusion des TIC

Internet bouscule toutes les situations acquises

Point de vue : la fracture numérique vue par le PDG de Google

Source : Le Monde

Date : 24/05/06

Résumé : dans Le Monde du 24 mai 2006, Eric Schmidt, PDG de Google, donne une vision optimiste de la fracture numérique dans les années à venir dans les pays en voie de développement. Il part du constat que pendant des siècles, l’accès à l’information était réservé à une élite. Aujourd’hui, il se démocratise grâce à Internet. Il suffit de taper quelques mots-clés sur un moteur de recherche pour obtenir des informations. En quelques années, Internet est passé d’un phénomène marginal à un média "incontournable", au coeur de notre existence. C’est la technologie de communication qui a le plus bouleversé notre vie depuis l’invention de la télévision. Il y a aujourd’hui plus d’un milliard de personnes en ligne, qui se connectent, communiquent et partagent les données. Toutefois, cela ne représente que le cinquième de la population mondiale. Il s’agit pour l’essentiel d’habitants de pays développés. A l’heure actuelle, la fracture numérique est bien réelle et le taux de pénétration d’Internet dans les pays développés est presque dix fois plus élevé que dans les pays émergents. Seuls, en effet, quelques rares privilégiés des pays en voie de développement résidant dans les zones urbaines disposent d’une ligne de téléphone fixe. En Afrique subsaharienne, moins de 1 % des foyers sont équipés d’une ligne fixe. Même si chacun d’eux disposait d’une connexion haut débit, ils ne pourraient pour la plupart s’offrir un ordinateur - dont le prix représente plusieurs fois leur revenu annuel moyen. Toutefois, Eric Schmidt estime qu’à terme Internet va aussi se développer dans les pays pauvres. L’accès à Internet par la téléphonie mobile jouera, selon le PDG de Google, un rôle important pour combler le fossé entre pauvres et riches. Les téléphones portables sont moins onéreux que les ordinateurs de bureau. Ils sont trois fois plus nombreux, ils se développent deux fois plus vite et sont de plus en plus dotés d’un accès à Internet. De surcroît, la Banque mondiale estime que plus des deux tiers de la population du globe est desservie par un réseau de téléphonie mobile. Le portable sera le prochain phénomène technologique majeur, ouvrant beaucoup plus largement l’accès à Internet et à ses avantages. La numérisation va permettre aux populations des pays émergents d’accéder à la même information que celle dont on dispose dans les pays développés. Ainsi un écolier africain pourra aussi trouver des articles pour sa recherche provenant du monde entier

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 16 juin 2006 par EComtat