-recherche avancée

CMC et télécentres

Rapport d’évaluation sur l’initiative de l’UNESCO pour les centres multimédia communautaires

Des résultats globalement très encourageants

Source : Unesco

Date : 22/05/06

Résumé : Depuis 2001, l’UNESCO a créé plus de 87 centres multimédias communautaires (CMC) dans une vingtaine de pays en développement d’Asie, d’Afrique, d’Amérique latine et des Caraïbes. L’initiative des CMC de l’UNESCO vise à promouvoir le développement durable au niveau local en installant des équipements communautaires qui associent les médias traditionnels (radio, télévision, presse) et les nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC). Selon un rapport d’évaluation indépendant réalisé par l’Institut international du développement durable (IIDD), les CMC contribue « à l’amélioration de la qualité de vie à travers l’accès à l’information ». L’évaluation s’est appuyée sur des recherches de terrain (entretiens, questionnaires, enquête en ligne, études de cas). Le rapport montre que les CMC sont acceptés par les communautés et pleinement intégrés dans la vie communautaire. Il s’agit d’une initiative économiquement viable. Les évaluateurs soulignent la contribution des CMC au développement local (réduction de la pauvreté grâce à l’accès aux connaissances en matière de santé, de gestion des ressources, de pratiques agricoles). Les CMC sont un outil essentiel pour permettre aux communautés locales d’assimiler les changements produits par la mondialisation et les nouvelles technologies. Le rapport d’évaluation signale également les problèmes auxquels doivent faire face les CMC, comme l’exploitation stratégique des réseaux de CMC par les fournisseurs de services de développement. De nombreux problèmes sont aussi liés à la pérennisation des installations locales dans les communautés pauvres. Dans la mesure où ce sont des bénévoles qui assurent les formations, la programmation de la radio et d’autres services, les CMC ont des difficultés pour motiver les bénévoles et gérer le renouvellement des équipes. Pour relever ce défi, les évaluateurs estiment que les CMC doivent favoriser le partage des connaissances et des expériences afin d’assurer leur pérennisation. En outre, les restrictions de la liberté de la presse peuvent empêcher les CMC de diffuser librement auprès d’un large public. Le rapport d’évaluation reconnaît la réussite de l’initiative au fil des années et l’originalité du concept des CMC de l’UNESCO pour offrir une solution permettant de réduire la fracture numérique au sein des communautés marginalisées

Le rapport final d’évaluation des CMC en PDF

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 22 mai 2006 par EComtat