-recherche avancée

Handicap et maladie

Un tétraplégique américain transmet ses pensées à un ordinateur

Source : Le Monde

Date : 15/07/06

Résumé : Matthew Naggle - un Américain de 26 ans, rendu paraplégique après une rixe - commande depuis peu un ordinateur par la pensée. Il lui suffit d’imaginer un mouvement de son bras inerte pour que se déplace, suivant le même mouvement, un curseur sur un écran. Il peut ainsi télécommander la télévision ou l’éclairage, consulter son courrier électronique, ou encore jouer au ping-pong électronique. Cette prouesse est rendue possible par une chaîne technique qui vise à traduire l’influx nerveux en pixels animés. A passer du neurone à l’électron. Le premier élément de cette "prothèse neuromotrice" est un composant électronique de quatre millimètres de côté, hérissé de 100 électrodes, implanté dans la région du cerveau qui commande les mouvements volontaires. Captant l’activité électrique des neurones, elle la transmet, via un plot câblé sur le crâne de M. Naggle, à des ordinateurs qui filtrent cet influx pour commander le curseur. Cette dernière étape nécessite un calibrage, au cours duquel il est demandé au patient d’imaginer les mouvements du bras qui lui permettraient de suivre ceux de la "flèche", laquelle est déplacée par un assistant. L’apprentissage est rapide - quelques minutes plutôt que quelques mois. De plus, le système fonctionne sans que Matthew Naggle ait à se concentrer uniquement sur la tâche à réaliser. Il peut même parler en déplaçant le curseur. Une liberté d’esprit que n’offrent pas non plus d’autres systèmes d’assistance aux tétraplégiques, fondés sur l’analyse, par vidéo, de l’orientation du regard du patient vis-à-vis de l’écran et qui imposent une discipline oculaire contraignante. Cette expérience réussie montre que le cortex moteur reste mobilisable même quand le corps est paralysé. L’équipe de John Donoghue (Brown University, Rhode Island) est à l’origine de cette invention

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 19 juillet 2006 par EComtat