-recherche avancée

Thèmes: création de sites web

Présentation de l’ONG VSIC au Bénin qui oeuvre pour l’e-inclusion

Vulgarisation et solutions informatiques de la communication

Source : ONG VSIC BENIN

Date : 17/07/06

Résumé : présentation du site Web de l’ONG VSIC (Association pour la Vulgarisation des Solutions Informatiques et de Communication) BENIN. L’Association VSIC est une ONG à but non lucratif. Son siège social est à Cotonou en République du Bénin. La vocation première de cette ONG est de rendre les TIC accessibles au plus grand nombre de Béninois. Il s’agit de promouvoir l’usage des TIC notamment de l’Internet en milieux scolaires et défavorisés. L’ONG VSIC a vu le jour afin de contribuer au progrès de la communauté en offrant la possibilité aux jeunes élèves, étudiants et enseignants de s’initier à l’informatique et de disposer d’accès à Internet. Sur le plan local, VSIC offre une structure de formation en informatique pour des jeunes adultes peu scolarisés en situation d’exclusion, sans revenu ou défavorisés et temporairement incapables d’affronter la réalité du marché du travail pour leurs permettre d’améliorer leur « employabilité » dans un milieu de stage très proche du milieu de travail. Les activités de l’ONG se résument en des créations de centres de formation, d’ateliers d’initiation et d’accès à Internet. Elle permet aussi d’obtenir des bourses de formation à l’utilisation des outils informatiques pour élèves. Elle approvisionne aussi des bibliothèques en documentation sur les TIC. L’ONG assure la maintenance des matériels. Elle assure également la collecte et le don des matériels informatiques neufs et d’occasion (ordinateurs, périphériques, pièces détachées), de manuels informatiques, de logiciels français et anglais (éducatifs, gestion des établissements scolaires, systèmes d’exploitation, etc.)

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 17 juillet 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

La radio de l’avenir sera numérique et interactive

Permettre à tous de s’exprimer via les TIC

Source : UNESCO

Date : 30/06/06

Résumé : Les radiodiffuseurs doivent passer au numérique et à la webradio pour conserver leurs auditeurs qui ne sont plus de simples récepteurs de contenu, mais également des fournisseurs. Les nouvelles technologies permettent aux utilisateurs de créer et de diffuser leur propre contenu sur Internet, qui est devenu un média social et un moyen simple et peu coûteux pour trouver des nouvelles musiques et du contenu. Les auditeurs s’impliquent activement jusqu’à devenir des co-créateurs de contenu. De récepteurs passifs, ils sont passés au statut de fournisseurs. Ils peuvent désormais interagir et apporter leurs propres contributions

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 30 juin 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Bilan d’étapes de quelques projets d’insertion professionnelle de Réseau 2000

Chantier école CEGEMAD, Projet DINIAE et chantier Touareg 2

Source : @-Brest

Auteur : Esaunier

Date : 23/06/2006

Résumé : Le chantier école CEGEMAD est un dispositif de formation proposé par la Région Ile de de France en collaboration avec Réseau 2000. L’objectif est l’insertion socio-professionnelle de jeunes sans qualification ayant « décroché » précocement du système éducatif. Le chantier école a démarré en décembre 2005 et s’est achevé en mai 2006. 12 jeunes y ont participé. Le chantier école a proposé à ces jeunes la création du site internet de la Maison de la Justice et du Droit de Gennevilliers (92). A travers la réalisation du site, il s’agissait de transmettre aux stagiaires : des compétences informatiques nécessaires à la réalisation technique du site web. Sur les 12 stagiaires, 9 ont obtenu le PCIE (Passeport de Compétences Informatiques Européen) qui valide leur acquis en bureautique et multimédia. Certains ont déja reçu des propositions d’emploi.

Projet DINIAE : former des techniciens de maintenance des TIC à domicile L’objectif du chantier insertion DINIAE est de former des techniciens d’installation, maintenance et conseil en TIC amenés à intervenir à domicile. La formation et l’expérience acquise lors du chantier d’insertion, permettra à 12 salariés en contrat CES, de proposer, en fin de parcours, des prestations auprès d’un public de particuliers dans trois directions fondamentales : initier des personnes aux TIC ; installer, réparer et effectuer la maintenance informatique sur place ; informer sur les technologies existantes émergeantes ou à venir. Les stagiaires ont reçu une formation de base au plan technologique (formation bureautique, Internet et multimédia ; installation et maintenance ; notions d’électricité) et une formation méthodologique de l’intervention à domicile (mise en œuvre d’une intervention, pédagogie et communication, cadre juridique).

Chantier d’Insertion TouAReg 2 éme session 2005-2006 Résumé : le chantier TouAReg est un chantier d’Insertion par les TIC. Cette action vise à accompagner 12 personnes vers l’emploi. Parmi les bénéficiaires, il y a 6 jeunes de moins de 26 ans et 6 bénéficiaires du RMI. Embauchés en Contrat Emploi Solidarité par l’association pendant 7 mois, ils ont pour mission de collecter des informations dans le but de les diffuser sur un site Internet faisant la promotion "d’une vision alternative du tourisme dans l’Est Parisien". La plus grande partie de l’activité porte sur la création d’un site Internet présentant, dans le contexte de la redynamisation de l’Est-Parisien initié par la Mairie de Paris, une offre alternative d’information touristique. Il s’agit de partir à la découverte de ces quartiers et des gens qui les font vivre, de leurs histoires et de leur interdépendance avec la ville. Sur la base d’itinéraires, les bénéficiaires réalisent des parcours touristiques. Ce chantier est une mise en situation professionnelle, avec comme objectif l’accès à l’emploi ou à la formation qualifiante grâce au développement d’un savoir-faire informatique. Ce chantier permet aussi aux stagiaires d’acquérir des compétence dans le travail sur l’écrit (initiation à la rédaction de contenu) ; dans le travail sur le journalisme et la prise de support numérique (initiation à la prise de vue audio, photographique et vidéo) ; dans le travail sur la mise en forme de contenus, sur les pratiques éditoriales et sur l’écrit (initiation aux montages audio, vidéo et photographiques) ; et dans le travail sur la diffusion de contenus (initiation aux méthodes de publications papier, audiovisuel et Web ). Forte de son expérience, l’association Réseau 2000, souhaite s’appuyer sur les processus de co-apprentissage, initiés par la relation apprenant/formateur.

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 26 juin 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

ELOST - E-Gouvernement pour les groupes socio-économiques défavorisés

Résumé : le projet ELOST rassemble un consortium de chercheurs européens qui étudie les besoins et les attentes des groupes socio-économiques défavorisés dans le but d’améliorer aussi bien leur situation que la qualité des services d’e-Gouvernement. Les NTIC permettent, en effet, aux administrations de créer de nouvelles procédures interactives avec leurs citoyens. L’e-Gouvernement se développe rapidement à travers l’Europe et rencontre une popularité croissante auprès des citoyens européens. Cependant, les citoyens bénéficient inégalement de l’e-Gouvernement. Les groupes socio-économiques défavorisés - comme les minorités, les chômeurs, les personnes à faible revenu et les personnes faiblement diplômées - sont moins susceptibles d’avoir accès et/ou d’utiliser les services d’e-Gouvernement. L’exclusion de ces groupes de l’e-Gouvernement peut avoir des effets néfastes sur la cohésion sociale et accroître la fracture numérique au sein des pays européens. Les partenaires d’ELOST vont évaluer, par le biais de questionnaires, d’interviews et de « focus groups », les attentes, les besoins et les capacités des groupes socialement et économiquement défavorisés à utiliser les services d’e-Gouvernement. En outre, une étude prospective analysera l’impact des technologies émergentes sur l’avenir des services d’e-Gouvernement, notamment sur les groupes mentionnés. Les résultats conduiront à l’élaboration de recommandations politiques afin d’assurer un déploiement efficace et inclusif des services d’e-Gouvernement en Europe. La durée du projet ELOST est de deux ans (janvier 2006 à décembre 2007). Le projet ELOST est coordonné par l’Université de Tel-Aviv en Israël. Sont engagés dans le projet le Centre Interdisciplinaire d’Analyse et de Prévision Technologique (ICTAF) et l’Institut d’Etude de l’Internet (NIIS). Les autres partenaires sont : The Interdisciplinary Centre for Comparative Research in the Social Sciences (ICCR), Vienne, Autriche ; le Centre Interdisciplinaire de Recherche Comparative en Sciences Sociales (CIR Paris), Paris, France ; l’Institute of Mathematics and Informatics (IMI) – Académie Bulgare des Sciences, Sofia, Bulgarie ; le Zentrum Technik und Gesellschaft, Technische Universität Berlin, Berlin, Allemagne ; l’University of Tampere - Department of Social Policy and Social Work, Tampere, Finlande. Le site Web qui rend compte du projet comporte des rubriques où sont présentés les objectifs du projet, la composition du consortium. Il y a aussi des rubriques où on peut retrouver les résultats d’étapes du projet et des analyses thèmatiques (usages de l’e-gouvernement par les groupes défavorises, besoins de ces groupes par rapport à l’e-gouvernement …)
Lien hypertexte: Le site
Posté le 23 juin 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Colloque : les immigrés dans la société de l’information

Un colectivo activo en el uso de la technologia

Source : fondation Bip Bip (Espagne)

Date : juin 2006

Résumé : la journée d’études qui a eu lieu à Madrid le 31 mai 2006 a réuni des spécialistes des questions d’immigration et ceux travaillant sur les nouvelles technologies afin de croiser ces approches. Ils ont analysé le phénomène migratoire du point de vue de sa relation à la société de l’information. L’accès à la société de l’information permet aux immigrés, à travers la maîtrise des nouvelles technologies, de trouver de meilleurs emplois dans la société d’accueil. Cela permet aussi de maintenir le contact avec la famille restée au pays. Les TIC permettent également le maintien du contact, du lien social et de la solidarité entre immigrés. Cela contribue à faciliter l’intégration et l’insertion sociale des individus. Durant cette journée d’études, on a présenté et analysé les diverses initiatives qui émanent souvent d’associations pour favoriser l’inclusion numérique (notamment la création de sites consacrés aux problèmes que rencontrent les populations migrantes)

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 23 juin 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Projet de site Web pour les Américains à faibles revenus

Public Internet Channel : une plateforme de services

Source : Branchez-vous

Date : 09/06/06

Résumé : le groupe One Economy est un organisme américain à but non lucratif qui entend utiliser les nouvelles technologies pour améliorer la vie des personnes socialement défavorisées. Son projet est de développer un site, appelé Public Internet Channel, rassemblant des informations diverses liées à la sécurité publique, aux soins de santé, à l’emploi et à l’éducation. Ces informations sont destinées aux personnes à faibles revenus. One Economy veut permettre à tous d’avoir accès gratuitement aux ressources dont chacun a besoin. Le site Public Internet Channel a vocation d’être une plateforme qui rassemble du contenu déjà disponible ailleurs. Pour développer ce projet, One Economy s’adresse aux organisations philantropiques. One Economy veut expérimenter son projet l’an prochain, en commençant par la ville de Baltimore (Maryland). Parmi ses autres réalisations, One Economy a déjà participé à la mise en service de connexions Internet haute vitesse au coeur des foyers de 200 000 Américains à faible revenu

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 16 juin 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

CoopWifi : l’internet sans fil dans le rural via une coopérative

Développement durable par le numérique

Source : Sociétiq

Date : 13/06/06

Résumé : La coopérative CoopWifi propose l’accès au réseau internet à haut débit sans fil en milieu rural au Canada (région de l’Abitibi-Témiscamingue) et des services annexes (hébergement de site, infrastructures serveurs, soutien technique…). Coop Wifi inscrit sa démarche entrepreneuriale dans le développement durable. Son action sert au désenclavement économique local. CoopWifi souhaite étendre son initiative à d’autres régions du Québec et en Afrique. Son objectif est la solidarité numérique

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 14 juin 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

IciLévis.com : portail Internet de proximité au Québec avec contenu public, associatif et de l’économie sociale locale

Source : Sociétiq

Date : 13/06/06

Résumé : la création du portail Internet de proximité IciLévis.com, dans la région de la Chaudière-Appalaches, est un exemple de site internet local mêlant les contenus d’organismes bénévoles et communautaires à ceux d’entreprises d’économie sociale. Le but est d’améliorer la vie des citoyens de Lévis et de favoriser les achats locaux. Cette démarche de portail local solidaire sur un territoire est née d’un regroupement multisectoriel d’organismes communautaires oeuvrant sur la Ville de Lévis : la Corporation de Développement Communautaire de Lévis (C.D.C.) fondée dès 1989 compte 52 organismes membres oeuvrant dans l’action communautaire à mandat social. Les missions de la C.D.C. sont de regrouper les groupes communautaires oeuvrant sur le territoire de la Ville de Lévis afin de contribuer au mieux-être de la collectivité, de rendre de meilleurs services à la population et de participer au développement régional. La C.D.C. compte aussi des activités de formation et de soutien informatique et le portail IciLévis.com est un moyen pour les membres de la C.D.C. de se tenir informés, de se concerter, d’informer la population et de communiquer avec elle. Le contenu du portail IciLévis.com est porté sur l’action : s’engager, acheter et entreprendre, vivre au quotidien (entraide, consommation…) et ce, à des fins purement sociales et communautaires sans intention de gain. Le site invite les habitants à s’impliquer dans la vie locale en devenant bénévole

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 13 juin 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Les NTIC au service de l’alphabétisation numérique

Emadrasa.net : un projet de e-learning

Date : 05/06/06

Source : Le Matin.ma

Résumé : emadrassa.net est un projet d’e-learning. Il vise à offrir des formations en informatique grâce à des cours multimédia en ligne : Microsoft Word, Excel, Access, Internet explorer, messagerie... Il s’agit d’apprendre l’informatique chez soi et à votre rythme. Pour cela, il suffit d’avoir une connexion à Internet. D’autres cours sont en préparation tels que Microsoft Power Point, Windows XP, FrontPage, gravure sur Easy CD Creator.... Les cours disponibles sur le site www.emadrassa.net sont très concrets. Ils doivent permettre à l’utilisateur de mémoriser facilement la technique. On utilise la méthode des cas (Problème/Solution) appelée formation/action. Ainsi, l’utilisateur apprend en situation. L’originalité de emadrassa.net réside aussi dans les commentaires en « darija » transcrits en caractères latins. Il s’agit de faciliter l’accès au site et à ses potentialités à ceux maîtrisant mal le français et l’anglais et n’ayant que des connaissances très vagues des nouvelles technologies de l’information. Pour la moment, les cours disponibles sur le net sont d’accès gratuit. Une fois le site achevé, il sera proposé une version payante, à raison de 16 DH par cours, réglable par SMS, ainsi qu’une version arabe avec des commentaires en darija mais transcrits en caractères arabes

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 13 juin 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Echange de savoirs sur un blog : Activités de Troc Savoirs Vevey

Initiative locale

Source : Sociétiq

Date : 03/06/06

Résumé : Troc savoirs est une association à but non lucratif active dans la région de Vevey en Suisse. Sa fonction est de favoriser les échanges bénévoles de savoirs, dans un esprit d’amitié, de solidarité et dans une approche éco-citoyenne. Elle a mis en place un blog local consacré à l’échange de savoirs qui présente l’association et ses activités

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 13 juin 2006 par EComtat - Consulter cet article seul