-recherche avancée

CMC et télécentres

Introduction de l’informatique en langue locale dans les CMC népalais soutenus par l’UNESCO

Rendre les TIC plus accessibles

Source : UNESCO

Date : 03/07/06

Résumé : la méconnaissance de l’anglais est un obstacle qui empêche des populations d’utiliser les technologies de l’information et de la communication (TIC). Pourtant l’accès à l’information est considéré comme un droit fondamental de la personne humaine. Une grande partie de la population népalaise est privée de ce droit à cause de la barrière de la langue. Sans la mise en place de solutions en langue locale, les populations rurales du Népal qui ne comprennent pas l’anglais ni d’autres langues courantes sur Internet resteront exclues de l’information, de l’éducation et du savoir. Sous l’égide de l’UNESCO, dix-sept formateurs et bénévoles des centres multimédia communautaires (CMC) népalais ont participé à un atelier consacré à l’installation et l’utilisation de Nepalinux, un système d’exploitation libre et gratuit. La formation devrait contribuer à faire de la langue locale un facteur déterminant pour réduire la fracture numérique et la fracture de l’information. Les connaissances acquises pendant la formation vont permettre aux formateurs et aux utilisateurs des CMC et des télécentres d’avoir accès à Internet mais également de créer du contenu en langue locale. Nepalinux est fourni avec un ensemble de logiciels (GNOME, Open Office, la suite Mozilla) et divers utilitaires comme la prise en charge Unicode pour le népali ainsi qu’un dictionnaire de synonymes et un correcteur orthographique en népali

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 3 juillet 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

L’UNESCO soutient la création de la première radio communautaire au Bangladesh

Répondre aux besoins d’information de la population locale

Source : UNESCO

Date : 19/06/06

Résumé : Un centre multimédia communautaire pour la jeunesse est créé au Bangladesh avec le soutien du Programme international de l’UNESCO pour le développement de la communication. Le projet vise à réaliser la première radio communautaire câblée dans le district de Sitakund. Le centre utilisera différents moyens (télévision câblée, enceintes, lecteurs audio et vidéo) pour répondre aux besoins en information et toucher la communauté locale. Il organise pour le moment des ateliers de formation pour monter une radio : ateliers techniques d’enregistrement ; atelier de montage ; atelier sur la philosophie de la radio communautaire et sur la sensibilisation à l’importance de la participation de la communauté et de l’appropriation collective du nouveau média. Le studio du YCMC produira du contenu d’intérêt local en bengali pour une programmation quotidienne d’une heure et demie. Le studio est relié au réseau câblé qui dessert un millier de foyers à Sitakund. Pour les personnes qui n’ont pas de poste de télévision, le CMC prévoit d’installer des enceintes reliées directement au studio. Les sujets proposés pour la création de contenu sont les suivants : problèmes environnementaux, droits des travailleurs, droits des femmes, éducation pour tous, chômage, handicap, harmonie collective, identité et culture locales

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 20 juin 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Des tarifs préférentiels pour le projet de passage à grande échelle des CMC de l’UNESCO au Sénégal

Partenariat pour lutter contre la fracture numérique

Source : Unesco

Date : 16/06/06

Résumé : La Société Nationale des Télécommunications (SONATEL) au Sénagal soutient le projet de l’UNESCO de passage à grande échelle des Centres Multimédia Communautaires (CMC). Rappelons que le projet de passage à grande échelle des CMC a été lancé lors du Sommet mondial sur la société de l’information (SMSI) à Genève, en décembre 2003. Il concerne le Mozambique, le Mali et le Sénégal. Il prévoit d’établir 20 CMC dans chacun des trois pays au cours de la première phase du projet. A terme, cette initiative a pour objectif de soutenir l’émergence de réseaux nationaux de CMC et de garantir que toutes les communautés aient accès aux moyens d’information et de communication pour favoriser le développement. Le CMC est une plate forme qui combine la radio et les NTIC pour faciliter un accès de masse aux services qu’offrent Internet et le multimédia. Une convention a donc été signée avec la SONATEL pour le Sénégal le 6 juin 2006. Avec cet accord la SONATEL concéde des tarifs préférentiels pour les frais d’accès au téléphone et à l’Internet aux CMC du Sénégal. Cela va aider les CMC à participer à l’effort de réduction de la fracture numérique et aux partages des savoirs. Les CMC vont être en meilleure position pour favoriser la participation des jeunes, des femmes et des personnes âgées. Les CMC ne concurrencent pas les télécentres privés, puisqu’ils sont installés dans les zones rurales et périurbaines pauvres. La Fondation SONATEL s’est également engagée à financer l’installation de trois nouveaux CMC dans le cadre du projet de l’UNESCO

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 16 juin 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Formation à la réalisation d’histoires numériques dans un CMC du Népal

« Moi aussi j’ai une histoire »

Source : Unesco

Date : 06/06/2006

Résumé : la chaîne câblée locale du CMC de Tansen, dans le district de Palpa au Népal occidental, propose une nouvelle émission baptisée « Moi aussi j’ai une histoire », grâce à un atelier de formation sur la réalisation d’histoires numériques. Elle réalise deux fois par semaine un programme de deux heures consacré aux réalités locales. L’atelier est soutenu par le Programme international de l’UNESCO pour le développement de la communication. Il a formé des bénévoles et les équipes des centres multimédia communautaires (CMC) népalais pour leur permettre de réaliser leurs propres histoires numériques et de former d’autres membres de la communauté. Les histoires numériques sont de courtes œuvres multimédias personnelles que les membres de la communauté peuvent réaliser tout seuls à l’aide d’ordinateurs et de périphériques (appareils photo, caméras vidéo, scanners, enregistreurs audio). La chaîne câblée du CMC de Tansen touche plus de 2500 foyers dans la ville de Tansen et les villages environnants

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 6 juin 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

L’UNESCO fait le point sur le projet de passage à grande échelle des CMC en Afrique

Source : Unesco

Date : 30/05/06

Résumé : La réunion d’examen organisée par l’UNESCO pour débattre du projet de passage à grande échelle des CMC (centres multimédia communautaires) en Afrique s’est achevé le 20 mai 2006 à Bamako (Mali). Le projet de passage à grande échelle des centres multimédia communautaires (CMC) de l’UNESCO en Afrique est la première initiative du genre sur le continent. Depuis octobre 2004, 21 CMC ont été créés au Mali, au Mozambique et au Sénégal. Une quarantaine de nouveaux centres devraient voir le jour d’ici fin 2006. Des réseaux d’au moins une cinquantaine de CMC seront mis en place dans le cadre de projets de TIC nationaux dans chaque pays d’ici fin 2008. Les centres multimédia communautaires associent les médias locaux traditionnels (radio, télévision, presse) aux nouvelles technologies, comme l’informatique, Internet, la photocopie et les appareils numériques (caméras, lecteurs audio). Les CMC offrent une chance unique aux communautés les plus pauvres des zones rurales isolées de surmonter les obstacles qui les empêchent de tirer pleinement parti des TIC et de la révolution numérique. Les CMC assurent le lien entre les réseaux locaux et mondiaux ; ils mettent à la portée de millions de gens les outils numériques et les nouvelles opportunités offertes par les TIC, et contribuent à ouvrir de nouvelles voies pour l’information, la communication et le savoir

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 30 mai 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Rapport d’évaluation sur l’initiative de l’UNESCO pour les centres multimédia communautaires

Des résultats globalement très encourageants

Source : Unesco

Date : 22/05/06

Résumé : Depuis 2001, l’UNESCO a créé plus de 87 centres multimédias communautaires (CMC) dans une vingtaine de pays en développement d’Asie, d’Afrique, d’Amérique latine et des Caraïbes. L’initiative des CMC de l’UNESCO vise à promouvoir le développement durable au niveau local en installant des équipements communautaires qui associent les médias traditionnels (radio, télévision, presse) et les nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC). Selon un rapport d’évaluation indépendant réalisé par l’Institut international du développement durable (IIDD), les CMC contribue « à l’amélioration de la qualité de vie à travers l’accès à l’information ». L’évaluation s’est appuyée sur des recherches de terrain (entretiens, questionnaires, enquête en ligne, études de cas). Le rapport montre que les CMC sont acceptés par les communautés et pleinement intégrés dans la vie communautaire. Il s’agit d’une initiative économiquement viable. Les évaluateurs soulignent la contribution des CMC au développement local (réduction de la pauvreté grâce à l’accès aux connaissances en matière de santé, de gestion des ressources, de pratiques agricoles). Les CMC sont un outil essentiel pour permettre aux communautés locales d’assimiler les changements produits par la mondialisation et les nouvelles technologies. Le rapport d’évaluation signale également les problèmes auxquels doivent faire face les CMC, comme l’exploitation stratégique des réseaux de CMC par les fournisseurs de services de développement. De nombreux problèmes sont aussi liés à la pérennisation des installations locales dans les communautés pauvres. Dans la mesure où ce sont des bénévoles qui assurent les formations, la programmation de la radio et d’autres services, les CMC ont des difficultés pour motiver les bénévoles et gérer le renouvellement des équipes. Pour relever ce défi, les évaluateurs estiment que les CMC doivent favoriser le partage des connaissances et des expériences afin d’assurer leur pérennisation. En outre, les restrictions de la liberté de la presse peuvent empêcher les CMC de diffuser librement auprès d’un large public. Le rapport d’évaluation reconnaît la réussite de l’initiative au fil des années et l’originalité du concept des CMC de l’UNESCO pour offrir une solution permettant de réduire la fracture numérique au sein des communautés marginalisées

Le rapport final d’évaluation des CMC en PDF

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 22 mai 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Le projet eTUKTUK amène la radio et Internet dans les villages sri-lankais

Le télécentre qui se déplace pour aller à la rencontre des villageois

Source : UNESCO

Auteur : Benjamin Grubb, Conseiller du projet - UNESCO

Date : 09/05/06

Résumé : Dans la région de Kothmale dans le centre du Sri Lanka, le tuk-tuk, tricycle à moteur qui constitue un moyen de transport très populaire en Asie du Sud, a été transformé en télécentre mobile autonome. La radio communautaire de Kothmale (KCR) a inventé une nouvelle façon de produire des émissions de radio, dans le cadre de son engagement pour améliorer l’accès aux moyens de communication et aux nouvelles technologies, et pour donner la parole à la communauté dont elle s’occupe. Le eTUKTUK est un télécentre mobile autonome équipé d’une unité de radiodiffusion, qui parcourt les villages reculés de la région de Kothmale pour permettre aux communautés de participer aux programmes de KCR et d’accéder à Internet et aux nouvelles technologies numériques. Le projet a pour objectif d’atteindre les populations exclues ou marginalisées en raison de leur sexe, de leur caste, de leur appartenance ethnique etc. La présentation d’Internet aux villageois dans leur environnement de tous les jours permet de rendre la technologie moins intimidante. Le eTUKTUK offre un bon moyen d’initier la population aux technologies de l’information. Le eTUKTUK est équipé d’un ordinateur, d’une imprimante, d’une caméra, d’un téléphone et d’un scanner, ainsi que d’une connexion sans fil AMRC pour l’accès à Internet. L’électricité est fournie par une génératrice. Les programmes de radio sont diffusés par les haut-parleurs fixés sur le toit du véhicule. L’assistance d’opérateurs formés permet de surmonter les barrières de la langue et de l’analphabétisme, et de s’occuper des personnes les plus défavorisées. Le projet eTUKTUK est soutenu par l’UNESCO

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 15 mai 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Le CMC de Madanpokhara étend son réseau aux écoles de village

Initiative de l’UNESCO

Source : UNESCO

Date : 19/04/2006

Résumé : Avec la collaboration de l’UNESCO, le centre multimédia communautaire (CMC) de Madanpokhara vient de créer quatre nouveaux télécentres communautaires dans des écoles appartenant aux comités de développement villageois de Madanpokhara dans le district de Palpa au Népal. Les télécentres communautaires visent à améliorer l’accès aux TIC dans les villages. Ils permettent aussi aux élèves d’écouter le programme d’enseignement à distance du CMC de Madanpokhara. Le CMC associe des médias communautaires (radio et télévision), produits en langue vernaculaire par les populations locales, à l’équipement de télécentres (ordinateurs connectés à Internet, courrier électronique, téléphone, fax et photocopie). Le programme d’enseignement à distance du CMC de Madanpokhara a commencé à être diffusé sur les ondes en août 2005. L’équipe de gestion des télécentres est composée d’enseignants, de membres de comités de développement villageois et de membres du club d’auditeurs qui sont chargés du fonctionnement du centre et travaillent en étroite collaboration avec le CMC de Madanpokhara

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 21 avril 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Un atelier des Centres Multimédia Communautaires en Inde. Une nouvelle expérience d’apprentissage

Initiative soutenue par l’UNESCO

Source : UNESCO

Date : 24/08/2004

Résumé : l’UNESCO soutient des centres multimédias communautaires (CMC) dans les pays de l’Asie du sud (Indes, Bangladesh, Bhutan, Sri Lanka, Nepal)

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 7 avril 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Envoi du premier e-mail dans un village reculé du Surinam

Initiative de l’UNESCO

Source : UNESCO

Date : 16/12/2005

Résumé : Le village amérindien de Galibi, une petite communauté rurale à la frontière du Surinam dispose de son propre centre multimédia communautaire. Le centre a été créé dans le cadre du programme des Centres multimédias communautaires (CMC) de l’UNESCO, dont l’objectif est de doter de centres multimédias les communautés rurales reculées qui ont difficilement accès à l’informatique

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 6 avril 2006 par EComtat - Consulter cet article seul