-recherche avancée

E-démocratie et expression de la citoyenneté

Le livre : La révolte du Pronétariat mis en ligne gratuitement par l’éditeur

Six mois après sa publication, le livre « la révolte du pronétariat, des mass media aux medias des masses » de Joel de Rosnay vient d’être mis en ligne sous licence « Creative Commons » avec l’autorisation de l’éditeur Fayard. Ce livre connaît un grand succès en librairie dans des milieux très divers (politiques, industriels, médiatiques, étudiants…). C’est un ouvrage de référence sur la révolution du Web et la prise de pouvoir des pronétaires dans de nombreux domaines culturels, économiques, médiatiques, politiques ou scientifiques. Le livre en ligne peut être lu ou écouté sous des formats différents. On peut le télécharger et l’imprimer ou le stoker sur son disque dur au format MP3/ Itunes et l’écouter à loisir sur son Ipod, car le livre est lu en totalité par une voix numérique agréable à entendre
Lien hypertexte: Téléchargez le livre
Posté le 5 juillet 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Le phénomène du blog politique en 2005

Conférence « Politique, démocratie et Internet »

Auteur de la communication : Fabienne Greffet - Maitre de Conférence en Sciences Politiques, Université Nancy 2 (équipe Irenne), Chercheure associée au Pacte-CNRS, Grenoble

Date : 04/04/06

Résumé : le premier blog politique en France est apparu lors de la campagne des élections Régionales de 2004. La plupart des blogs aujourd’hui sont le fait des associations. Ils abordent dans ce cas, un thème ou un combat particulier (comme par exemple celui des OGM). Le nombre de blogs politiques a véritablement explosé lors des débats sur le Traité de constitution européenne (référendum de 2005). Le nombre de blogs d’élus a également fortement augmenté depuis cette période (il est passé de 70 en septembre 2005 à environ 130 en avril 2006. Toutefois, il faut relativiser ces chiffres : il y a en France près de 520 000 élus. Il existe un effet de mode autour de ces blogs dans la presse). Cette augmentation des blogs indique néanmoins l’importance prise par les TIC dans les ménages français. Internet est devenu un média qui compte désormais, même si la télévision occupe toujours la première place. Fabienne Greffet considère que nous gagnerions à plus lire les blogs. Ils constituent un instrument d’observation très intéressant des réactions des « citoyens internautes ». A tort ou à raison, le blog apparaît comme une alternative aux médias traditionnels. La particularité des blogs politiques est d’être à la fois : un instrument d’information facilement mis à jour ; un instrument permettant de débattre ; un facteur de notorité devenu un élément obligatoire d’une campagne pour les personnalités politiques ; un instrument qui permet de rendre compte devant les citoyens ; une invitation à la personnalisation de la relation avec les internautes avec un style politique plus décontracté ; une capacité de mise en réseau d’acteurs. Toutefois, l’auteur indique que les blogs ne constituent pas pour autant une sorte « d’agora virtuelle ». Ils sont un espace de juxtaposition de discours plutôt que de débat ou de délibération. On observe, en effet, un phénomène de « communauté » peu favorable aux échanges et au débats d’idées. Les blogs permettent à des personnes partageants les mêmes points de vues, la même opinion de se retrouver. Autre difficulté : les blogs sont un instrument dont la temporalité n’est pas celle de la vie publique. Cela peut poser des malentendus importants : l’interpellation des institutions, des élus ne trouve pas toujours de réponses dans un délai court. Le phénomène des blogs est aussi le signe d’une évolution où l’on pense que chacun aurait quelque chose à dire sans avoir à s’investir dans une structure ou s’engager dans une action collective. Autre aspect qu’il faut prendre en compte : tenir un blog n’est pas un acte juridiquement sans conséquence. Les blogs qui sont, dans la plupart des cas, ouverts au public (ils n’ont pas de code d’accès) nécessitent des arbitrages entre la liberté d’expression et le respect d’autrui. Les blogs stockent, en effet, des données à caractère personnel (opinions, etc.). Quel régime juridique leur est applicable ? Doivent-ils être soumis à la loi dite « informatique et liberté ?

Lien hypertexte: Lire l’article en PDF
Posté le 21 juin 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Internet : la main invisible de la délibération

Contribution de Azi Lev-On et B. Manin

Article : « Internet : la main invisible de la délibération »

Source : revue Esprit, mai 2006

Résumé : les auteurs étudient dans quelle mesure les usages d’Internet et les divers types de sites permettent aux individus de confronter leurs opinions à des opinions adverses. Internet est-il un instrument favorisant les débats d’idée et la délibération ? Les auteurs définissent la délibération comme la recherche et l’évaluation des arguments adverses pour ou contre une proposition, en soulignant l’importance de la confrontation à des opinions adverses. Internet est-il source de démocratie ? Les auteurs indiquent qu’alors que l’on fondait beaucoup d’espoir sur Internet vu comme un progrès de la libérté d’expression et un perfectionnement de la démocratie (Internet a été vu comme devant favoriser l’émergence d’une démocratie plus délibérative et participative. On estimait qu’il allait favoriser la communication et les discussions entre les individus hors du contrôle de gouvernants autoritaires), les études récentes considèrent, au contraire, ce nouveau média plutôt comme une menace pour la délibération. De nombreuses voies s’élévent qui craignent qu’Internet ne contribue à la désintégration de l’espace public. Elles redoutent que les individus se mettent à former des « communautés virtuelles » en fonction de leurs centres d’intérêts ou de leurs opinions. Diverses études montrent, en effet, que l’usage d’Internet "dévoie" la discussion et entrave une authentique délibération publique. Les individus qui participent à des forums de discussions choisissent de préférence ceux où ils rencontreront des personnes de même opinion qu’eux et la discussion produit alors le renforcement mutuel des opinions, voire leur radicalisation. Les internautes iraient plutôt chercher des informations renforçant leurs opinions que de nouveaux arguments. Internet est alors apparu à certains comme un agent de « balkanisation sociale et culturelle ». Les auteurs passent en revue les différents arguments. Ils considèrent qu’il est encore trop tôt pour formuler une théorie générale de la communication en ligne. Internet évolue très vite et les comportements des internautes ne sont pas encore fixés. Pour eux, le bilan d’Internet est contrasté. Ils considèrent qu’en l’état actuel des connaissances, il est possible d’avancer que l’usage d’Internet limite les contacts avec les dissemblables. L’intentionalité entraîne la segmentation. Les internautes ont effectivement tendance à rechercher sur la toile ceux qui partagent les mêmes idées et les mêmes valeurs qu’eux. Ils ne cherchent pas toujours à être confrontés à une opinion adverse. Toutefois, les auteurs font aussi remarquer que les communautés virtuelles sont généralement spécialisées. Elles ont un caractère unidimensionnel. Ces communautés rassemblent les individus partageant un intérêt ou une opinion dans un domaine particulier sur un blog, mais cela ne signifie pas qu’ils soient d’accord entre eux dans tous les domaines de la vie politique et sociale. Les êtres humains sont, en effet, composites et divers. Les auteurs estiment aussi que les catégories de sites visités ne sont pas de même nature : les grands sites d’information sont plus propices aux débats d’idées concurentes que d’autres types de sites comme les blogs. En outre, des sites très différents attirent les internautes quelles que soient leurs opinions. Des discussions surgissent ainsi de partout sur la toile et il est assez difficile de se composer un environnement communicationnel parfaitement « sur mesure ». De plus, Internet peut favoriser l’expression d’opinions dissidentes, en cela il favorise la liberté d’expression. Les auteurs font aussi une distinction entre les internautes. Les militants iraient, selon eux, davantage vers des sites où ils retrouvent des individus qui partagent les mêmes points de vue tandis que les personnes peu engagées peuvent davantage aller sur des sites où des points de vue divers s’expriment

Posté le 19 juin 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Forum Mondial de la démocratie et de l’administration électronique du 18 au 20 octobre 2006 à Issy les Moulineaux

World eGov Forum

Sources : Site du Forum Mondial de la démocratie et de l’administration électronique (World eGov Forum) / Créatif-public

Date : 13/06/06

Résumé : Le Forum Mondial e-Démocratie et le Forum européen de l’administration électronique s’unissent pour donner naissance au Forum Mondial de la démocratie et de l’administration électronique (World eGov Forum) du 18 au 20 octobre 2006 à Issy les Moulineaux. Dans le cadre de ce forum Créatif pilote l’atelier : Quels modes d’accès publics aux services pour les citoyens ?

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 14 juin 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Des journalistes de radio au Laos créent de nouvelles émissions participatives

Les TIC au service de la démocratie

Source : Unesco

Date : 02/06/06

Des journalistes de radio, producteurs et techniciens au Laos ont suivi une formation aux nouvelles technologies permettant de développer la participation des auditeurs dans les émissions et d’offrir aux citoyens laotiens un nouveau forum d’expression de leurs opinions. La formation est soutenue par le Programme international de l’UNESCO pour le développement de la communication (PIDC) et par l’Institut de l’Asie et du Pacifique pour le développement de la radiodiffusion (AIBD). Elle a été axée sur l’utilisation des TIC pour l’enregistrement d’interviews, ainsi que pour le montage et le mixage des émissions. Les journalistes, producteurs et techniciens ont suivi une formation pratique pour apprendre à utiliser le nouveau matériel. A la fin de la formation, ils ont créé des émissions nouvelles, sur le terrain, accordant une large place aux idées et opinions des gens ordinaires de la rue issus de leurs communautés. Les premières émissions diffusées ont ainsi donné la parole à des personnes âgées dans les villages, à des tours opérateurs locaux, à des vendeurs sur les marchés, à des restaurateurs, à des personnes faisant leurs courses, des hôteliers et des réparateurs de motocyclettes. Ces émissions permettent aux individus de s’exprimer sur divers sujets de leur vie quotidienne

Lien hypertexte: Lire l’article
Posté le 2 juin 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Collectivités locales : des cités très Net

Le label « Ville Internet » récompense les actions de démocratie participative sur Internet

Article publié dans L’Express n°2861

Semaine du 04 mai au 10 mai 2006

Auteur : E. Doân

Résumé : Le label « Ville Internet » récompense les collectivités locales qui ont mené des actions de démocratie participative par le biais du Web. Le but du label est de développer la citoyenneté active et la démocratie participative dans les collectivités grâce à Internet. Pour recevoir ce label, les villes candidates doivent aussi offrir un accès public à Internet et des services en ligne (informations diverses, administration électronique ...) à leurs administrés. Depuis sa création en 1999, 569 villes ont obtenu ce label. L’association qui décerne le titre reçoit un soutien financier de la Délégation aux usages de l’Internet

Posté le 4 mai 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Site de quartier et lien social

Parlons en du journal de quartier au site de co-publication

http://www.a-brest.net/article2273.html

Source : @-Brest

Auteur : Michel Briand

Date : 12/03/06

Résumé : L’association "parlons en" qui anime depuis plusieurs années le journal Bellevue journal de nos quartiers vient d’ouvrir un site de quartier (voir l’URL du site à l’adresse indiquée). L’objectif est de permettre aux habitants du quartier et à ceux qui sont extérieurs au quartier d’utiliser l’outil informatique afin d’avoir des informations sur le quartier

Posté le 13 mars 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Appropriation sociale des TIC à Brest

Expression des habitants, appropriation sociale des TIC : bilan d’activités 2005 du service démocratie locale et citoyenneté

http://www.a-brest.net/index.php

Source : @-Brest

Auteur : Frédéric Bergot

Date : 27/02/06

Résumé : Le service démocratie locale et citoyenneté de la ville de Brest fait un bilan des projets menés en 2005 : appropriation sociale des TIC et expression des habitants en terme de démocratie locale et de citoyenneté

Posté le 28 février 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Wiki-Brest

Wiki-brest : le site

http://www.wiki-brest.infini.fr/index.php/Accueil

Résumé : Wiki-brest est un projet d’encyclopédie, d’atlas, de carnets sur Brest et sa région où chacun peut donner à voir des textes, des images, du son qui parlent de ce territoire

Date : 02/06

Posté le 28 février 2006 par EComtat - Consulter cet article seul
 

Expression des habitants, appropriation sociale des TIC

Expression des habitants, appropriation sociale des TIC : bilan d’activités 2005 du service démocratie locale et citoyenneté

http://www.a-brest.net/article2212.html

Source : @.Brest

Auteur :  Frédéric Bergot

Date   : 23/02/06

Résumé   : le service Démocratie Locale et Citoyenneté de la Ville de Brest fait un bilan  pour l’année 2005 des projets menés autour de l’appropriation sociale des TIC  et de l’expression des habitants en terme de démocratie locale et de citoyenneté.

Posté le 23 février 2006 par EComtat - Consulter cet article seul